25 novembre 2021 Journée Internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes

En Vaucluse, et sous l’égide du Conseil Départemental de l’Accès au Droit de nombreux acteurs se sont mobilisés autour de la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, ce 25 novembre.

L’Evènement s’est cette année déroulé dans la commune de Sorgues au sein de l’espace culturel Camille Claudel.

Madame Isabelle Rome, Haute-fonctionnaire du Ministère de la Justice déléguée à l’égalité femmes-hommes a été invitée à parrainer cet événement.

Madame Rome a ouvert cette journée en rappelant le problème sociétal que représente les violences intrafamiliales.

La prise de conscience récente de la société est soulignée ainsi que les récentes avancées du gouvernement en la matière suite aux différentes mobilisations citoyennes.

En exemples sont cités la réforme du secret médical qui permet aux médecins de révéler au Procureur des faits survenus à l’encontre d’une patiente mineure ou vulnérable (art.226-14 du code pénal), l’interdiction de mise en place de médiation pénale en cas de violences conjugales, l’aggravation de la peine encourue lorsque le meurtre est commis par le conjoint, le concubin ou l’ancien partenaire de la victime (art.222-4 du code pénal), la suspension de l’autorité parentale du parent auteur de tentative d’homicide ou homicide sur la personne de l’autre parent (Loi 2020-936 du 30 07 2020),  l’autorité du juge pénal et civil dans le maintien ou la suspension des droits de visite et d’hébergement du parent auteur de violences intrafamiliales….

Madame Isabelle Rome a également félicité les initiatives citoyennes et solidaires qui ont émergé durant les périodes de confinement en 2020.

La parole a ensuite été laissée aux professionnels invités à intervenir lors de cette matinée.

La gendarmerie nationale en la personne de l’adjudante-cheffe Marie-Denise Mirambeau a présenté sa nouvelle unité départementale : la Maison de Confiance et de Protection des Familles.

Basée à Carpentras, cette unité composée de cinq personnels a pour objectif de prévenir les violences intrafamiliales, d’appuyer les unités territoriales et de coordonner les acteurs institutionnels et associatifs.

La police nationale a présente le fonctionnement du groupe de protection de la famille ainsi que son fonctionnement.

Le Commandant Frédéric AMOROS a également expliqué le fonctionnement du Tableau d’Accueil Confidentialité qui permet aux victimes de violences sexuelles, conjugales, intrafamiliales ou autres de se manifester rapidement et en toute discrétion et ainsi garantir une discrétion et une prise en charge rapide et adéquate.

Monsieur Muonghane, psychologue à l’université de Nice, a présenté la méthode des Techniques d’Optimisation du Potentiel.

Initialement crée dans les années 1990 par le Docteur Perreaut-Pierre, médecin des armées, afin de préparer les militaires français à mieux prévenir et gérer le stress opérationnel et post-traumatique ; cette méthode pourrait aider les victimes de violences intrafamiliales à « sortir » du mode survie et passer d’un état émotionnel à un autre avec souplesse.

 

La journée s’est poursuivie avec l’organisation de deux tables rondes l’après-midi ouvertes au public.

La première table ronde était relative au « parcours de la victime » et la prise de parole s’est construite à partir du témoignage d’une victime de violences conjugales, en continuant sur le processus de prise en charge de la victime et du cheminement judiciaire qui s’ensuit. La parole a été donnée à différents professionnels tels que des juristes d’associations d’aides aux victimes, des avocates, des magistrats, la gendarmerie, une éducatrice de la protection judiciaire de la jeunesse, une psychologue et une médecin psychiatre.

 

La deuxième table ronde était relative à la question de la prise en charge globale du couple auteur-victime.

Le directeur du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation a détaillé le rôle de son service dans la prise en charge de l’auteur de violences intrafamiliales avant, pendant et après le prononcé de la condamnation.

La justice restaurative, son utilité, son fonctionnement et sa mise en application ont été expliqués par l’Association de Médiation et d’Aides aux Victimes de Vaucluse.

A suivi une prise de parole libre entre le public et les professionnels.

Ces actions ont permis d’informer, de sensibiliser, de prévenir les violences intrafamiliales.

Le Conseil Départemental de l’Accès au Droit de Vaucluse remercie l’ensemble des participants de cette journée avec une attention particulière pour Madame Isabelle Rome qui a choisi le Vaucluse pour la promotion de cette journée importante.

 

Retour en image sur la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes qui s’est déroulée le jeudi 25 novembre 2021 à Sorgues.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn